1974-1981

1974

Jacques Deschanel lui propose de publier sa traduction de la Bible. Le premier volume de cette œuvre paraît en janvier 1974 chez Desclée de Brouwer ; son premier tirage est épuisé en quelques semaines.

Février : Le 4, conférence à Paris, au Centre Français des Intellectuels Catholiques, où il présente sa traduction de la Bible.

A Montréal, participe à un Colloque sur le Judaïsme et les Droits de l’Homme.

Conférences à Montréal et à Québec où il participe aussi, à l’université, à un colloque sur le Proche-Orient. René Cassin est également présent à ces colloques.

Août : Représente Israël à la Conférence mondiale des Religions pour la Paix à Louvain. Obtient de l’importante délégation arabe une déclaration pacificatrice qui sera adoptée à l’unanimité par la World Conference on Religion and Peace (W.C.R.P.).

Novembre : Est l’invité de la ville de Florence pour célébrer le dixième anniversaire de la mort de Jules Isaac. Conférences (Palazzo Vecchio et Couvent San Marco) ainsi qu’à Rome (SIDIC), et Bologne.

16 décembre : Conférence à Bruxelles.

Pendant l’année, publication de dix volumes de sa traduction de la Bible chez Desclée de Brouwer.

1975

1975 Mars – avril : Participe à un séminaire européen à Wembach en Allemagne, puis en Espagne, à Madrid et Tolède ; parle des grands courants de l’exégèse biblique chez les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans.

Il consacre le meilleur de ses forces à parachever sa traduction de la Bible hébraïque et du Nouveau Testament. Les 26 volumes de l’édition princeps achèveront de paraître au tout début 1977, chez Desclée de Brouwer.

Présentation de La Saga des Juifs en Afrique du Nord à la Municipalité de Jérusalem, avec Annette et les cinq enfants

1976

1976 Présentation de La Saga des Juifs en Afrique du Nord à la Municipalité de Jérusalem, avec Annette et leur cinq enfants

La Saga des Juifs en Afrique du Nord est publiée en hébreu. Elle est remise au Président de l’État, le Professeur Ephraïm Katsir, le 8 février.

Avril : Émission télévisée de la RAI (radio télévision italienne) avec Mgr Rossano sur la Pâque hébraïque.

Départ pour Istanbul, Genève et Paris, Croisière-conférence méditerranéenne sur « l’Azur ».

1977

Janvier : Participe à Menton, à un séminaire sur la paix au Proche-Orient organisé par l’Académie mondiale de la Paix. Il représente le point de vue israélien, tandis que Boutros Boutros Ghali représente l’Égypte. Contacts féconds, en prélude aux événements qui aboutiront à la paix avec l’Égypte.

Février : Maurice Druon lui transmet l’invitation du roi Hassan II à se rendre au Maroc.

Mars : Il s’y rend en compagnie de d’Annette, du 4 au 13. Son entretien du 6 avec le roi du Maroc Hassan II amorce le processus de paix entre Israël et les Arabes qui aboutira, le 19 novembre, au voyage de Sadate à Jérusalem, puis au traité de paix de Camp David, entre l’Égypte et Israël.

Mai : A Paris, au colloque du CNRS, à l’occasion du 300è anniversaire de Spinoza, il parle de Spinoza, pionnier de l’exégèse biblique moderne. Avec le Pape Paul VI

Cette même année, il visite Rome, la Suisse, la Hollande, la Belgique, la France. Ses conférences publiques s’accompagnent de contacts politiques avec des Arabes et des Chrétiens. Le but : créer un état d’esprit favorable à l’établissement de la paix.

Octobre :

Du 9 au 13, au colloque biblique de Nancy, présente sa traduction de la Bible.

Conférences à Aix-en-Provence, Genève, Paris.

1977 Avec le Pape Paul VI

Le 19, il remet au Pape Paul VI les 26 volumes de sa traduction de la Bible. « Il fallait beaucoup d’amour pour réussir une œuvre pareille » lui dit le Pape. Chouraqui le met au courant des efforts que les diplomaties déploient en Égypte, au Maroc, aux États-Unis et en Israël, en vue d’une paix. Il sollicite son appui : « L’heure de la paix a t-elle sonné ? » lui demande le Pape. Exactement un mois après cet entretien, Sadate atterrit à Jérusalem. Le Pape sera l’un des premiers à souligner l’importance historique de l’événement.

1978

1978 Avec le Président Katzir

Est pressenti pour succéder au Professeur Katsir à la présidence de l’État.

Mars : Présentation de la traduction de la Bible et du Nouveau Testament au président Katsir, au cours d’une réception à la présidence de l’État. Discours des professeurs Haïm Rabin et Haran pour la traduction de la Bible hébraïque et du père Marcel Dubois pour la traduction du Nouveau Testament. Le président Katsir salue l’événement que constitue cette nouvelle traduction, la première à naître dans l’État d’Israël et à allier les textes de la Torah, des Évangiles et, par la suite, du Coran.

2 septembre : Bar Mitsvah de David.

Octobre – Novembre : Conférences en France, Belgique : rédaction de Ce que je crois.

Ultime voyage de René Cassin à Jérusalem.

1979

Publication de Ce que je crois ; conférences en France, Italie. Émissions de radio et de télévision. Colloque de Bayonne.

Février : Le 19, premiers contacts avec Brépols représenté par le baron de Cartier de Marchienne, Michel Rolin et Laurent Bols, pour la publication de l’Univers de la Bible.

Rencontre de Tania Heidsieck et du Docteur Aude Fonquernie, fondatrice de la Cité des communautés à Chessy.

12 mars : Rencontre avec le Pape Jean-Paul II qui publie sa première déclaration sur les relations de l’Église avec le monde juif, ouvrant la voie qui aboutira à la réconciliation de l’Église et du Saint Siège avec la synagogue et l’État d’Israël.

Sa pièce de théâtre, Procès à Jérusalem (procès de Jésus), est jouée au Palais des Arts et des Lettres de Brest par Jean Davy, de la Comédie française, et sa troupe sur la musique de Jean-Claude Descaves. 3000 personnes saluent ce spectacle qui sera repris à Caen et Metz malgré l’importance de la mise en scène (200 artistes, orchestre et chœur compris).

Septembre : Le 21, M. Rolin représentant Brepols et M. Shuman, représentant Lidis sont en visite à Jérusalem ; début de la réalisation de L’Univers de la Bible

Les Devoirs des cœurs, déjà réédités en 1975 et 1977, le sont une fois de plus.

Soukoth : Voyage en jeep au Sinaï avec Annette et les enfants, ainsi que Gilbert Weil et ses enfants.

26 Octobre : Voyage à Munich et Vienne, puis à Bucarest où se tient une rencontre des Églises orthodoxes, presque toutes représentée pour accueillir pour la première fois, les représentants d’Israël et du judaïsme mondial autour du Patriarche Justin.

1980

Février : Enregistrement à Jérusalem avec Jacques Deschanel de ce qui deviendra Retour aux racines.

Avril : Fin de la traduction des Livres Deutérocanoniques

Septembre – octobre : Congrès du W.C.R.P. à Bangkok. Voyage à Hong-Kong, Canton, Shangaï et Pékin. Retrouvailles avec Tsi Chou Sheng (recteur de l’Institut des Langues à l’Université de Pékin) un camarade d’études, retrouvé grâce à l’entremise de Jean-Pierre Elkabach.

1981

3 janvier : Bath-Mitsva de Mikhal.

Publication de Jérusalem, une métropole spirituelle (Bordas).

Septembre : Colette est gravement malade.

15 octobre : Départ pour Paris. Décès de Colette. André Chouraqui est présent à ses derniers moments et assiste à son inhumation.

1981 Marche de la paix à New Dehli

Novembre : Voyage aux Indes en compagnie d’Annette. World Conference on Religions for Peace à New-Delhi. Découverte de Bénarès. De New-Delhi à New-York pour des conférences à la New-York University.

Hommage à André Chouraqui

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :